Accueil > le blog machin > entraîneur ou secrétaire d’état

entraîneur ou secrétaire d’état

samedi 8 septembre 2007, par machin

Le 20h de TF1, hier, faisait une large place aux heures précédent le match, et j’ai été surpris de voir Bernard Laporte faire lire à tous les joueurs la lettre de Guy Mocquet. Je n’ai pas compris l’intérêt pour l’équipe, je n’ai pas vu en quoi cette lettre pouvait être un élément de motivation, malgré les grands mots de l’entraîneur, la "fierté d’être français" … blabla …

Je suis donc entièrement d’accord avec Jules :

Le rugby n’est pas une guerre ; on hésite cependant à le qualifier de pèlerinage. Il s’agit plutôt un combat. Et l’on envoie pas les hommes au combat avec des larmes aux yeux. Du moins, pas n’importe quelles larmes.

Il ne s’agit pas d’une harangue. Pas davantage d’un discours public. C’est une simple missive adressée à sa famille. Simple, triste et belle sans doute, mais elle n’appelle qu’au courage de surmonter sa douleur. Douleur privée que celle de perdre un fils ou un frère.

Faire parler les morts est de tradition classique. Mais encore faut-il que les morts nous parlent[1]. Car ceux-ci qui sèchent les larmes de leurs proches en faisant couler les nôtres nous invite à la compassion d’alcôve.

Je ne vais pas imaginer que la lecture a amené la défaite, il est fort probable cependant qu’elle y a contribué, dans le sens où la motivation voulue n’a pas eu d’effet.

Je me demande surtout qui nous avons entendu hier soir : Bernard Laporte, entraîneur de l’équipe de France ; ou Bernard Laporte, secrétaire d’Etat du gouvernement Fillon ?

Et vous ?

2 Messages

  • entraîneur ou secrétaire d’état Le 9 septembre 2007 à 10:42, par fabrice

    Clairement la coupe du monde a pris une tournure politique.

    D’une part, Bernard Laporte est à la fois entraîneur de l’équipe de France et membre du gouvernement. La compétence du gouvernement sera donc liée à celle de l’équipe de France.

    D’autre part, et les membres du gouvernement ces derniers jours ont tout fait pour l’accentuer en se mouillant pour leur équipe ("Regardez, je me suis habillé en bleu, ..."), un bon score de l’équipe de France créerait un état de grâce.

    Enfin, quand tout le pays est rivé sur son écran pour regarder au rugby, il ne se pose plus de question sur le reste.

  • entraîneur ou secrétaire d’état Le 9 septembre 2007 à 18:18, par Machin

    oui mais non :-)
    oui parce que toutes les coupes du monde, toutes les victoires sportives ont toujours été utilisées en leur temps à des fins politiques, pour faire oublier la morosité du moment, pour générer une dynamique d’optimisme. Cette coupe n’y échappe pas.

    mais non, parce que ce n’était pas là ma question : en faisant lire cette lettre, laporte était il comme un entraîneur qui trouve un texte digne de motiver ses troupes (dans ce cas, gros plantage, cf. l’analyse de jules).
    ou bien est-ce une allégeance quelconque, un côté "premier de classe" vis à vis de la présidence, bref, son (futur) rôle de secrétaire d’état qui ressort ?

    Honnêtement, je ne comprends pas qu’on puisse, pour un match sportif, faire lire cette lettre, superbe, romantique, mais en aucun cas motivante. Sauf à y trouver des motivations politiques … ?

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0