Accueil > le blog machin > Violences à la gare du Nord

Violences à la gare du Nord

mercredi 28 mars 2007, par machin

Je passe à la gare du nord tout les soirs, et hier, ce ne sont pas "des jeunes" qui ont provoqué ces évènements.

Il y avait des anciens, des jeunes, des quadras, des bien sapés, des biens blancs, des bien noirs. D’ailleurs, l’homme interpellé, avec une violence tout à fait condamnable, avait 33 ans.

Les gens se sont opposés à leur police croyant avoir à faire à une arrestation abusive. Moi, on m’a dit qu’un gamin s’était fait tabasser par les policiers. Cet évènement intervenait après des rafles scolaires qui ont largement ému la population.

Il y avait foule, les policiers étaient partout, ils étaient menaçants, et quand ils ont commencé à nous disperser, les plus durs et les casseurs sont restés. Et je suis rentré, je n’ai pas vu la fin.

Mais c’était une manifestation spontanée, pas une émeute.

Tout cela est une bonne illustration de la france de sarkozy, où l’on monte les gens contre les autres. Un beau climat de haine, d’irrespect que ce gouvernement de pyromanes a largement contribué à installer. Une France où des voyageurs tranquilles se mette à se dresser contre leur police, où la moindre étincelle peut allumer une insurrection.


mise en gras perso

C’est bien cela, le triste constat que je fais de cette dernière mandature, et le risque - important - que je vois avec Nicolas Sarkozy, cette capacité à générer de la haine, de la peur, au point que des voyageurs tranquilles se mette à se dresser contre leur police, où la moindre étincelle peut allumer une insurrection. Et je ne suis pas sûr que le discours de fille de militaire de Royal soit tellement plus apaisant.

C’est cette France là dont je ne veux pas.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0