Accueil > le blog machin > Trans Américaine

Trans Américaine

mercredi 29 août 2007, par machin

par le hasard des liens croisés, je tombe sur le blog d’un français, motard, parti de la Terre de feu pour rejoindre le canada, en moto évidemment. j’y allais par simple curiosité, je me suis pris une claque !

les photos d’abord, ébouriffantes ! oh, je vois tout de suite les deux / trois du fond qu’on entend jamais me dire qu’il les a retouchées, peut être. mais elles transmettent exactement le souvenir que j’ai de ces régions, la richesse incroyable des couleurs et des contrastes, la beauté sauvage de ces paysages. allez voir ces images du pérou, le delta du tigre, près de buenos aires, ushuhaia, ou la pampa. à revoir ces images, pleins de souvenirs colorés me remontent en tête, des odeurs et des situations.

et puis surtout, lu d’ici, dans cette société française repliée sur son quant-à-soi et son petit univers, je retrouve dans son récit la chaleur des argentins, leur hospitalité. exemple avec cette nuit où TransAm se retrouve coincé par la neige :

Il était 21h00, la nuit était tombée depuis plus de deux heures. J’ai planté la bébette dans le bas-côté de l’arrière pays et suis allé voir le premier camioneur. 30 kilomètres et deux heures et demi plus tard : Piedra del Aguila, sa rue principale, principale et unique, son hôtel de voyageurs de commerce, son resto routier, l’incontournable match de foot, … et son poste de police (pour prévenir).
Eh ! Bien ! Croyez-moi si vous voulez ! c’est l’adjudant en personne qui, aux premières lueurs du jour, venait frapper à la porte de ma chambre avec croissant et maté pour m’emmener sur les lieux du crime, s’assurer du bon fonctionnement de l’esseulée et me combler de conseils, ma foi, fort avisés.
Le soleil se levait sur la pampa enneigée … j’avais laissé le matériel photo à l’hôtel !!
J’ai trop rien vu du paysage, le “motonivelador” avait transformé la neige en glace vive.
A 11h30, je passais au commissariat remercier et signaler ma présence : le commissaire himself est sorti de son bureau pour m’inviter chez lui le soir.

j’ai passé trois années incroyables dans ce pays, seulement gâchées par des relations excécrables avec mon supérieur direct, qui m’ont fait rentrer en france plutôt que prévu.
j’ai toujours su que j’y retournerais, en touriste cette fois, et avec le temps de vraiment profiter du pays et des argentins, retrouver mes amis.
depuis que j’ai mon permis moto, j’effleure régulièrement l’idée d’un périple de plusieurs mois. à relire TransAm, je n’en doute plus.
merci TransAm :-)

1 Message

  • Trans Américaine Le 3 septembre 2007 à 05:44, par marc gibaud

    Mais c’est dithyrambique, dites-moi, l’article que vous me consacrez !!

    Je vous avais répondu sans voir que vous aviez laissé une trace sur votre propre blog.
    Mon plaisir est de vous remémorez avec plaisir ces instant dans ce pays chaleureux.
    Quand aux photos, … elles sont effectivement retouchées, qui plus est par informatique. Ca c’est pour les grincheux !! Mais si c’est sur ordinateur, c’est parce que l’appareil est numérique et s’il y a retouches, elles ne vont pas au-delà que ce que ferait un laboratoire traditionnel avec les bonnes vieilles pellicules d’antan. Ca c’est pour couper court à toute polémique.

    A titre personnel, je rajouterai :

    Primo - … que j’ai gagné suffisament d’argent à trafiquer demauvaise images sur Photoshop® pour des agences de pub qui n’avaient pas les moyens de leurs ambitions pour avoir, à ce jour, une aversion affichée pour ce genre de mensonge. Et comme tout le monde le sait, un mensonge se découvre toujours !!

    Secundo - … que ce que je vois quotidiennement est suffisament magique pour ne pas avoir besoin de recourir à de telles subterfuges. C’est le sujet qui fait la différence et l’Argentine pour cela est remarquable, car elle n’a pas même l’excuse de l’exotisme !!

    Merci encore !!

    marc

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0