Accueil > le blog machin > Politique et fric : l’éthique repasse une fois encore à la trappe

Politique et fric : l’éthique repasse une fois encore à la trappe

lundi 19 novembre 2007, par machin

Après avoir magouillé pour arriver à obtenir 1% des voix dans 50 circonscriptions, ce qui aurait assuré un financement public ;

Après avoir tenté de changer rétro-activement la loi sur le financement des partis politiques pour pouvoir s’assurer un financement,

le “Nouveau Centre s’allie à un parti polynésien pour obtenir des fonds publics”.

le Nouveau Centre devrait toucher "entre 880 000 et 1,3 million d’euros". Les 21 députés et quelques sénateurs du parti devront se rattacher avant le 30 novembre au Fetia Api, qui leur reversera les fonds, moyennant une commission de 20 000 euros” (source LeMonde.fr du 19/11)

voilà donc la Nouvelle manière de faire de la politique, en pleine période de grogne sociale sur fond de pouvoir d’achat de surcroît. Voilà donc comment Hervé Morin & consorts envisagent de “rompre avec le passé

On comprend facilement après ça qu’ils aient viré leur porte parole Nicolas Péruchot parce que, finalement, le Nouveau Centre ne revendique plus de liberté de parole et il vaut même mieux, face à de telles pratiques, avoir une bonne langue de bois.

Ah ça, je ne les aime pas, ceux du Nouveau Centre. Vraiment pas. Et de moins en moins.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0