Accueil > le blog machin > Où est l’enthousiasme, où est la vision ?

Où est l’enthousiasme, où est la vision ?

mardi 17 octobre 2006, par machin

Cela fait près de deux heures que les trois candidats du PS “s’affrontent” (hum …) à la télévision.

C’est morne, c’est ennuyeux, c’est convenu, parfois hypocrite ou surréaliste …

Ségolène semble mal à l’aise, elle ne m’a jamais convaincu de toute façon, comme communicante.
Fabius dans le rôle du gauchiste de base n’arrive pas à me convaincre, j’ai encore trop de vagues souvenirs de sa période comme premier ministre, et j’ai du mal à croire qu’il soit une exception à la règle qui veut que plus on vieillit, plus on s’assagit. Et son côté professeur, à répéter les expressions qu’il juge importantes, est plutôt énervante à mon goût.
Strauss-kahn pourraît être le plus convaincant, au dessus de la mêlée, donnant des réponses concrètes et précises (au contraire de Ségolène), mais également réalistes (au contraire de Fabius) … mais lui aussi pourrait faire des progrès en communication (surtout avec la femme qu’il a !). Au moins se lâche-t-il un peu vers la fin du débat, mais il lui aura fallu deux heures …

Je cherche l’envie, je cherche de l’entrain, je cherche de l’enthousiasme … point.

J’aurais aimé avoir la vision de la France de ces présidentiables pour les 15 années à venir, quel objectif ils se fixaient - et fixaient à la France, non pas mesure par mesure, mais globalement ; j’aurais aimé qu’il fassent vibrer les sympathisants du PS, et plus encore, les Français, puisque le débat était retransmis à la télévision.

Aux socialistes, de cœur ou de carte, rassurez-moi, et dites-moi que vous êtes enthousiastes à l’issue de ce pseudo-débat, et que vous avez envie d’en sélectionner un pour une autre raison que “par défaut”

2 Messages

  • Où est l’enthousiasme, où est la vision ? Le 21 octobre 2006 à 15:38, par Eustache

    Salut Mister,
    Je suis d’accord avec toi : le 1er débat sur LCP était dur à suivre... Mais n’est-ce pas le prix à payer pour ne pas sombrer dans la politique spectacle ? Je me suis donc accroché et j’ai finalement appris deux ou trois choses utiles. J’ai été conforté dans ma défiance envers Fabius : il est super convaincant dans sa nouvelle posture mais si je l’écoutais, je voterais Marie-Georges Buffet... Je n’accroche pas non plus avec Ségolène Royal même si son positionnement "girondin", qui rompt avec la grande tradition jacobine de la gauche française, est plutôt intéressant. J’ai trouvé DSK très bien et je pense qu’il ferait un excellent challenger face à Sarko (Sarcelles contre Neuilly, tu vois d’ici le tableau...)
    Où est l’enthousiasme, où est la vision ? demandes-tu. J’ai envie de répondre : en toi-même, dans tes propres engagements et dans les échanges avec autrui. Si ça t’intéresse, je vais aller jeudi 26 octobre au grand meeting Ile-de-France des candidats à la Mutu. On peut y aller ensemble si tu veux.

  • Où est l’enthousiasme, où est la vision ? Le 21 octobre 2006 à 23:58, par Machin

    Où est l’enthousiasme, où est la vision ? demandes-tu. J’ai envie de répondre : en toi-même, dans tes propres engagements et dans les échanges avec autrui

    vois-tu, mon enthousiasme et mes engagements, ce sont les miens, justement … alors s’ils devaient avoir les miens, plutôt que de mettre une (pâle, forcément) copie à l’Elysée, autant que je me présente moi même :D . Nan, sérieusement … l’enthousiasme, la vision, le charisme, ça fait *aussi* partie du programme d’un leader, pas que le programme … sans ça, autant mettre un ordinateur qui saura gérer les contradictions que soulèvent inévitablement les promesses de campagne.

    Pour le 26, j’ai pas de raison ni d’envie particulière d’y aller … à part une nouvelle expérience … j’y réfléchis :-)

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0