Accueil > le blog machin > Municipales : la grande déroute

Municipales : la grande déroute

jeudi 28 février 2008, par machin

La gauche, en ce temps-là, faisait razzia sur les municipales après les cantonales. Le président venait à la télévision commenter les résultats, vêtu de grand deuil. Depuis son élection, il avait pourtant tout changé. Il était jeune. Il était moderne. Il était européen. Libéral mais pas dogmatique. Il était fasciné par le mythe Kennedy. Il n’hésitait pas à médiatiser sa famille. À l’américaine. Il avait dépoussiéré, désacralisé la fonction. Il avait fait l’ouverture vers « des personnalités de gauche ». Il maniait admirablement la télévision et semblait y coucher.

C’était en 1977. Je vous parle d’un temps que les moins de trente ans ne peuvent pas connaître.

Le Figaro : Municipales : sa défaite de 1977 hante la droite en 2008 par Eric Zeymour

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0