Accueil > le blog machin > Merci, Gilles … vraiment ?

Merci, Gilles … vraiment ?

samedi 21 janvier 2006, par machin

Le Ministère de l’Education Nationale vient de publier un communiqué de presse annonçant que le ministre arrêtera prochainement une décision mieux proportionnée à la faute commise par ce fonctionnaire.

Maître Eolas remercie le ministre d’avoir cédé à la pression (diplomatiquement, on dira d’avoir ouvert les yeux), tout comme de nombreux bloggers qui au minimum se félicitent de cette décision.

Pourtant, il n’y a pas lieu de faire la fête. Encore une fois (lire ici et ici), la disproportion entre la punition et la faute n’est qu’un élement de l’affaire, et peut être pas, sur le fond, le plus important.

Que le ministère juge qu’une révocation (qui, rappellons le, implique une impossibilité totale pour la personne d’un jour reprendre du service dans la fonction publique, ainsi qu’une perte totale de revenu, sans possibilité d’ASSEDICs, auxquels les fonctionnaires ne cotisent pas) soit trop forte pour un simple manquement à des obligations déontologiques, pas de quoi dire merci, tout juste ’’ah, quand même"".

Par contre, la question n’a pas été jugée (si l’on peut dire) sur le fond : est-ce aujourd’hui en France un manquement à des obligations déontologiques, est-ce une faute, est-ce pornographique que de dire qu’on est homosexuel quand on occupe des fonctions à responsabilité dans l’Education Nationale ?

Peut-on encore admettre que des personnes, ayant elles-même des responsabilités, et pas des moindres puisque touchant à l’éducation des générations futures, confondent encore homosexuel et pédophile ?

Peut-on encore laisser croire (et c’est autant la faute des politiques que des medias) non seulement qu’une société avec un risque zéro est possible, et mais aussi (et surtout ?) que tous les moyens sont bons pour y arriver ?

Pour avoir fréquenter le sieur Robien quand il occupait d’autres fonctions, non, je ne dis pas merci. Je l’ai trop vu mépriser ses interlocuteurs, quand ils n’étaient pas de son avis, pour lui dire merci.

Et je rejoins Matt sur le fond : la question n’est pas encore réglée. Loin de là.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0