Accueil > le blog machin > Ma mère, cette garce (2)

Ma mère, cette garce (2)

dimanche 19 novembre 2006, par machin

Je savais que ça allait être délicat à gérer. Ne pas mettre mes parents en dehors de la réflexion, sans pour autant les laisser (ma mère, en l’occurence) exercer ce qu’elle croit être ses prérogatives.

Et je ne me suis pas trompé, ça a démarré sur les chapeaux de roues : on devait déjeuner ensemble, et elle devait m’appeler quand elle aurait fini ses courses, de façon à ce qu’on se retrouve au restaurant. Elle m’a bien appelé, mais curieuse coïncidence, elle sortait d’un magasin en bas de chez moi, et voulais monter voir mon appartement, ”juste pour me le remettre dans l’œil, c’est tout”.

Je n’avais pas vu venir le coup … mais je n’avais pas le choix, de toute façon, c’était trop le bordel, je ne pouvais recevoir personne, et donc pas elle. Elle a fait semblant de croire mes raisons. Semblant.

Deux semaines plus tard, même topo, mais cette fois, en sortant du restaurant … et là aussi, elle a justement une course à faire dans mon quartier. On arrive près de chez moi, et elle me susurre
- bon Machin, je ne te demande pas de monter, je sais que tu ne vas pas vouloir, mais bon, j’aurais bien aimé visualiser ton appartement, tu sais, j’ai pas mal d’expérience, j’ai conduit beaucoup de chantiers …

L’appart était sale, mais rangé. Elle l’a vu, rapidement, mais il valait mieux, elle n’aurait pu s’empêcher de faire des remarques sur la poussière, et le reste.

Cette semaine, je leur ai présenté les plans que me propose l’architecte. Tous, même si mon choix est déjà (presque) fait, entre un amusant mais probablement peu facile à vivre, et l’autre plus conventionnel, mais certainement plus confortable. Elle savait qu’elle ne pouvait rien dire sur la cuisine américaine, mais elle a tenté d’intervenir sur l’ouverture d’une porte. Ma réponse a été sèche mais claire, elle a visiblement été un peu vexée, allez savoir pourquoi :-)

plan A
plan B

un avis ?

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0