Accueil > le blog machin > Les constructeurs se tirent une balle dans le pied

Les constructeurs se tirent une balle dans le pied

jeudi 27 septembre 2007, par machin

"On en parle", ce matin sur LCI : l’âge d’or des deux roues. Le directeur du marketing annonce fièrement que le scooter, c’est bien mieux que la moto, parce qu’il n’y a pas besoin de s’équiper autant, de mettre autant de protections … (blanc).

Comment peut-on se permettre de dire ça, aujourd’hui, après tout le travail réalisé autour de la prévention, de la prise de conscience fait depuis tant d’années ?! Bien sûr, je le comprends, il veut avant tout dédramatiser l’achat, éviter de faire peur à ses futurs consommateurs, mais quand même !

Quand les constructeurs de scooters se rendront-ils compte que l’équivalence permis B ne tient que parce que Peugeot produit des 125 ? Quand prendront-ils conscience que cette équivalence, qui permet à ce marcher de croître entre 20 et 30% par an, tient aujourd’hui à un fil, surtout quand on voit la communication dangereuse réalisée par des assureurs avides de nouveaux business ?

Quand se rendront-ils compte qu’il est suicidaire aujourd’hui, au prétexte de sauver une vente, de laisser partir un client sans aucune formation sur son scooter, même visiblement incapable de conduire un tel engin ? Irresponsabilité !

Quand J.M. Cavret, PDG de BMW Motorrad France, le même qui publie une critique acerbe contre la FFMC dans le motomag de l’été 2007, fait diffuser sur son stand du mondial 2005 une publicité représentant deux motards se tirant la bourre en pleine ville, en pleine campagne de dénigrement du deux-roues motorisé, sous prétexte que BMW veut rajeunir son image, et l’axer autour de la performance, où est la responsabilité, où est l’intelligence, où est la vision à long terme ?

Quand les constructeurs de gros cubes refusent de faire une campagne de communication autour des deux-roues motorisés, visant à valoriser et positiver leur rôle et leur image, sous prétexte que le marché est suffisamment porteur et qu’il n’y a pas besoin de le soutenir ; alors que la morale bien pensante s’offusque qu’on puisse prendre le risque de rouler à moto, ou que les motards sont d’infâmes a-citoyens, que faut-il en penser ?

Quand la grande majorité des constructeurs moto ne prévoit pas sur ses modèles de point d’attache ou de stockage pour un "U" dûment homologué (et pitié, qu’on me passe l’homologation SRA qui n’a d’homologation que le nom …) ou pour une chaîne, et que ces mêmes constructeurs se tournent ensuite vers la FFMC et sa commission stop vol pour faire avancer les choses, pour qui se prennent-ils ?

J’espère, je souhaite qu’un jour la FFMC ose faire le deuil de son boycott manqué des années 1983/1984, et tienne un discours de vérité aux constructeurs, pour les remettre face à leur responsabilités et leur petitesse.

Parfois, j’ai honte pour eux. Pas vous ?

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0