Accueil > le blog machin > Jospin est un homme, qui l’eut-cru ?

Jospin est un homme, qui l’eut-cru ?

dimanche 27 août 2006, par machin

Finalement, l’intervention de Jospin devant les jeunes socialistes à La Rochelle ne nous aura rien appris de nouveau :
- il a dit avoir vécu 2002 comme une épreuve cruelle et injuste : cruelle pour les socialistes, c’est indéniable, et pour le débat ; injuste de son point de vue, c’est incontestable ; soudaine, n’en doutons pas, rappellons nous la gueule de bois
- il a dit être parti croyant qu’il serait un poids pour le PS à la veille des législatives qui suivaient : rien de surprenant la dedans, c’est une non-annonce.

Non, finalement, l’intervention de Jospin est un non-évènement, puisqu’il ne met même pas fin à l’insoutenable (sisi !) suspens : lui qui avait annoncé qu’il quittait la vie politique, y revient-il ? Il faudra encore attendre.

Il faudra encore attendre pour voir si, comme Sarkozy faisant des cabrioles pour expliquer que la privatisation de GDF à laquelle il est d’accord, n’est pas contradictoire avec sa promesse faite en 2004 de ne jamais privatiser cette entreprise ; Jospin arrivera à être suffisamment malhonnête intellectuellement pour expliquer en quoi sa promesse de quitter la vie politique en 2005 n’était en fait qu’une promesse de gascon.

Et là il a certainement un gros problème : au delà de son bilan au gouvernement, c’est sa stature, son image de droiture morale, d’honnêteté qui plait au français. Et faire acte de candidature serait, de facto, rompre la promesse faite, et apparaître comme les autres, rien de plus, rien de moins.

Finalement, la seule chose que nous devrions retenir de son intervention à l’université d’été du PS, c’est son émotion en expliquant les raisons de son retrait : le visage rouge, les veines saillantes de tension, voix vibrante, lèvre inférieure tremblant à la fin de son intervention, obligé de boire un verre d’eau pour se calmer et retenir ses larmes … vous avez vu ?

Contrairement à ce qu’on a tellement dit, contrairement à cette image d’homme froid, incapable de communiquer, Jospin est capable d’émotion, sisi !

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0