Accueil > le blog machin > Interdit, mais permis

Interdit, mais permis

vendredi 30 mai 2008, par machin

Un laboratoire privé a été chargé par des magistrats d’effectuer des tests ADN pour déterminer l’origine ethnique de suspects. L’information, révélée par le site Mediapart, a été confirmée jeudi 29 mai par le porte-parole de la Chancellerie, Guillaume Didier

le Nouvel Obs : L’ADN utilisé pour définir l’origine ethnique de suspects

La loi a été respectée, dit la Chancellerie, puisqu’elle dit que seuls les segments de l’ADN "non codants" ont le droit d’être utilisés (sauf celui déterminant le sexe).

Sauf que … ce laboratoire privé a la technologie pour utiliser les segments non codants pour faire ces tests ethniques.

Quand comprendrons nous que ce n’est pas sur les techniques qu’il faut légiférer, puisque leur évolution est incessante et de plus en plus complexe -, mais bien sur les principes ?

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0