Accueil > le blog machin > Guy Mocquet

Guy Mocquet

lundi 25 juin 2007, par machin

Quel est le sens de cette lettre exaltée ? Je lui raconterai alors sans doute qu’un président a décidé au lendemain de son élection qu’on la lirait, comme un fait du prince, comme une forme d’édification des foules à l’héroïsme, mais qu’il s’est sans doute trompé.

Qu’il s’est trompé car il existe dans l’histoire de France de nombreux textes plus glorieux, et surtout, plus porteurs de sens que la lettre d’un lycéen exalté fils des contorsions du parti communiste de l’époque, malheureusement pris dans les mailles de l’histoire. Je lui raconterai d’autres actes plus forts de cette période. Et je me demanderai pourquoi un seul homme peut décider ainsi d’une lecture faite à des millions de personnes, sans avant celà sonder avec un peu de profondeur les débats sur un mythe installé

Versac - Confusion

Edit 20/10/07 :
voir également le court métrage de la lettre

9 Messages

  • Guy Mocquet Le 21 août 2007 à 18:28, par CHUCK

    JALOUX
    QUAND ON MANQUE D IDEES QUAND ON A PERDU LE SENS DES VALEURS ET QUE D AUTRES VOUS LES RAPPELLE CA FAIT MAL BIEN SUR...
    TOI QU A TU FAIS ? QU A TU A PROPOSER ?
    SI SI....TU AS LA CRITIQUE EN BOUCHE ET CA C EST BIEN LE MAL DES PETITS ESPRITS

    • Guy Mocquet Le 23 octobre 2007 à 16:55, par La voie

      Cette decision du Ministere de l"education Nationale a le merite de faire connaitre ou de rappeler a des millions de francais certains hauts faits de la resistance et la disparition heroique de 27 jeunes francais. Je suis pret a parier qu’avant ce debat sur la lecture de la lettre 70% de francais auraient du mal a expliquer pourquoi Guy Moquet a donne son nom a tant de rues et de squares. Donc bravo Sarko, une bonne idee, histoire de nous rappeler que la France s’est faite sur des sacrifices de gens moins egoistes que nous. La critique est aisee....

  • Guy Mocquet Le 21 août 2007 à 18:47, par Machin

    ouaip, tu as sûrement raison

    et en petit esprit que je suis, j’écris aussi en petite lettre (oh toi le grand esprit, comprends donc : minuscules)

    sinon, rassure-moi, t’attends pas de commentaire, hein ? paske de toute façon, c’est mon blog de petit esprit, et je ne compte pas t’en donner

  • Guy Mocquet Le 21 octobre 2007 à 20:20, par Ezaelle

    Bonjour,

    Imposer une émotion présidentielle à la France entière, ça fait un peu monarque non ?
    Et je me demande ce qu’il veut "enseigner" aux jeunes français en imposant cette lecture.
    Le sens des valeurs ? j’aurais préféré le poème de Rudyard Kypling "Tu seras un homme mon fils"
    Il me semble que c’est un peu plus profond, sensiblerie en moins.

    Mais bon, je ne suis pas président (e) ! ;-)
    Ezaelle

  • Guy Mocquet Le 21 octobre 2007 à 23:04, par Machin

    moi, quand j’étais à l’école, c’était Bayard, le chevalier sans peur et sans reproche, qu’on m’a mis en avant.
    Côté dévouement, don de soi, etc … ça se posait aussi.
    mais c’est vrai, il n’a pas laissé de lettre ;-)

  • Guy Mocquet Le 24 octobre 2007 à 01:34, par Machin

    Cette decision du Ministere de l"education Nationale a le merite de faire connaitre ou de rappeler a des millions de francais certains hauts faits de la resistance

    C’est certainement l’aspect le plus positif de cette décision, probablement pas anticipée, mais c’est un fait.

    La lecture, telle que demandée (par le Pdt et non le ministère, d’ailleurs), n’est pas là pour évoquer les "hauts faits de la résistance" mais pour susciter l’émotion, telle que le Pdt a lui même reconnu qu’elle l’avait émue.
    Si ce n’est pas l’émotion suscitée par la mort d’un gamin de 17 ans, comment comprendre que ce soit cette lettre qui ait été retenue, et non le néanmoins merveilleux textes d’Estienne d’Orves :

    N’ayez à cause de moi de haine pour personne, chacun a fait son devoir pour sa propre patrie. Apprenez au contraire à connaître et à comprendre mieux le caractère des peuples voisins de la France
    à lire dans secret défense

    Je suis pret a parier qu’avant ce debat sur la lecture de la lettre 70% de francais auraient du mal a expliquer pourquoi Guy Moquet a donne son nom a tant de rues et de squares

    Faudrait-il donc lire les écrits de St Sulpice, St Germain, Georges V et Roosevelt ; remettre au goût du jour l’enseignement de Gambetta, Jaurès, Jacques Bonsergent, et tous les autres ?

    Pour avoir vécu à l’étranger également, et pour connaître Singapour, je ne peux que sourire à histoire de nous rappeler que la France s’est faite sur des sacrifices de gens moins egoistes que nous.

    Laissez moi vous le rappeler : la critique du pouvoir est l’essence même de la démocratie. Pratiquons là assiduement, positive comme négative, c’est le meilleur moyen de nous assurer que demain un despote ne soit pas en situation de nous imposer ce que nous devons penser, et là où nous devons nous émouvoir.

  • Guy Mocquet Le 19 novembre 2007 à 19:59

    Je suis un élève de première et j’aimerais que l’on m’aide à m’expliquer : Pourquoi Sarkozy veut-il faire lire cette lettre ? Pour quelqu’un de mon âge une "histoire politique" comme celle-ci est compliquée à comprendre, mais je ne sais pas pourquoi, cela m’intéresse beaucoup, comme mon pays d’ailleurs...Et je pense que c’est important d’avoir le "savoir" en nous... Donc si vous pouviez m’aider (avec une explication très développé (avec précision), simple et le plus rapidement, si possible ;)) cela serait très gentil de votre part, merci beaucoup
    @+ tard (je reviendrai pour voir si vous avez répondu a mon message ;))

    • Guy Mocquet Le 20 novembre 2007 à 02:55, par machin

      Bonjour, "jeune inconnu de première" ;-)

      Si j’en crois Libération, sous la plume de Laurent Joffrin : “Dans le monde tel qu’il est, la lutte pour les droits de l’homme continue. Et donc, dans certaines circonstances, le sacrifice. C’est le message de Guy Môquet. Honneur lui soit rendu

      Betapolitique donne une version similaire : “Après la glamoureuse cérémonie d’intronisation, Sarkozy s’adresse à la jeunesse du pays. En lui transmettant un message simple et consensuel. Une piqure de rappel patriotique, sur un mode essentiellement émotionnel … Première initiative publique du président nouvellement élu, elle se présente comme un message patriotique consensuel, appuyé sur l’histoire de France : le rappel mémorial, par l’intermédiaire de sa lettre d’adieu, du sacrifice d’un jeune résistant, victime de la barbarie nazie

      Ce n’est pas rapide comme vous le demandez, mais pertinent à mon sens : lisez le billet de betapolitique sur le sujet, il répondra bien à votre demande.
      A moins que d’autres commentateurs arrivent à se mettre dans la peau de Sarkozy pour vous expliquer le pourquoi du comment, de meilleure manière

  • Guy Mocquet Le 20 novembre 2007 à 19:27

    Merci de votre réponse, même si je reste encore un peu dans le flou, cela m’a beaucoup aidé (si, comme vous le dîtes, "d’autres commentateurs arrivent à se mettre dans la peau de Sarkozy pour m’ expliquer le pourquoi du comment, de meilleure manière" c’est-à-dire avec la plus grande simplicité et le plus grand développement possible, ce n’est vraiment pas de refus, bien au contraire...^^) Merci encore à vous !

    "Le jeune inconnu de première" ^^

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0