Accueil > le blog machin > Gayssot démission

Gayssot démission

lundi 1er mai 2000, par machin

Gayssot démission, ainsi titre Thierry Soave, dans son éditorial du 16 mai 2000 pour Auto Plus.

Faisant le point sur le triste bilan des routes de France, pour les deux week ends de trois jours du mois de mai (plus de 90 morts pour le premier, 83 pour le deuxième), il rappelle à juste titre les fanfaronnades du ministre des transports Jean Claude Gayssot qui déclarait "une mobilisation exceptionnelle des forces de l’ordre et une sévérité accrue contre les contrevenants". Bien évidemment, souligne-t-il, soit la présence des forces de l’ordre est une panacée, et dans ce cas, il est criminel de ne pas l’avoir fait plus tôt, soit alors, "ça ne sert à rien et il est criminel de nous faire croire" le contraire.

Entre les énervements des gendarmes, devenus bien malgré eux, des épouvantails de la route, et les interrogations légitimes des accidentés de la route qui, sûrs d’eux, roulaient à la vitesse légale, avec leur ceinture de sécurité attachée, se croyaient en sécurité mais ne l’ont pas été ; il faut bien se poser quelques questions :

- Quand nous dira-t-on que le danger au volant n’est pas conditionné au strict respect de la loi ?
- Quand nous dira-t-on que la France est le pays où l’on se tue le plus dans son bon droit ?
- Quand arrêtera-t-on de nous faire croire que l’hécatombe n’est le fait que de quelques fous du volant ?
- Quand nous dira-t-on que, sur la route, un manque d’atention ou la moindre maladresse peut avoir des conséquences définitives ?
- Quand nous dira-t-on qu’il existe un vrai problème de formation des conducteurs ?
- [ Quand le ministre écoutera-t-il Jean Pierre Beltoise qui, comme les études des Sociétés d’Autoroute l’ont montré, rappelle lors de ses formations que l’un des principaux problèmes sur la route, c’est le manque de courtoisie des conducteurs ? ]

Sur ce constat accablant, sur le manque de mesures intelligentes de la part du ministre qui prétendait réduire drastiquement le nombre d’accidents de la route pendant son ministère, "sur le spectacle désolant d’un homme qui prend en otage trente millions d’automobilistes pour construire sa carrière politique", Thierry Soave conclut : "Monsieur Gayssot, nous ne voulons plus vous voir".

Thierry Soave oublie juste de préciser que le sommaire du numéro suivant est "Evitez les pièges du permis de conduire ..... Auto plus vous donne quelques pistes pour débusquer les pièges ainsi que des conseils pour réussir le jour "J".

Critiquer d’un côté un ministre qui fait du show business, et de l’autre un journal qui fait du business tout court en jouant sur la sécurité routière, quelle différence ?

Alors, oui ....

Gayssot, démission

et Auto Plus, fin de parution !

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0