Accueil > le blog machin > Figure d’enterrement

Figure d’enterrement

mercredi 27 février 2008, par machin

C’est bizarre de voir toutes ces têtes blanches, épaules voutées, à la démarche hésitante. Non seulement ils viennent de perdre un ami d’enfance, pour certains - 80 ans d’amitié, quand même ! -, mais ils n’ont plus aucun doute : ils sont sur l’une des prochaines listes de départ.

Ils ont l’œil sec, sauf les plus proches, mais encore, c’est parce qu’ils se contiennent. Ils font comme si de rien n’était, saluant aimablement les cousins, les frères, les amis, mais leur figure parle pour eux.

On peut y lire la tristesse bien sûr, et, pour certains, une angoisse inextinguible, une peur profonde, primaire.

C’est peut être ça, le plus terrible de la vieillesse, cette peur de finir alors qu’on ne sait toujours pas pourquoi on a commencé.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0