Accueil > le blog machin > Décider ce qu’on doit dire d’après un testing

Décider ce qu’on doit dire d’après un testing

jeudi 30 novembre 2006, par machin

Mais Sarkozy tentera également de rassurer en mettant un peu d’eau d"euphémisme dans son costaud vin théorique : ainsi les dernières opérations "testing" auprès d’un panel d’électeurs ont montré qu’il fallait employer le terme choisir le plus souvent possible, de préférer protection des Français (petit jeu : compter les occurences jeudi soir sur France 2) à sécurité et éviter les mots tranchants comme rupture.
(Source : permanentnouvelobs.com et Le Canard enchaîné)
(via politique.fluctuat)

Je l’anticipais il y a quelques semaines, c’était prévisible, c’est au moins officiel (médiatique, plutôt) : le testing, l’utilisation de panels d’électeurs pour décider des thèmes de campagne et révéler le programme des candidats, fait officiellement son apparition en France. Coool, voilà une avancée pour la démocratie !

La seule chose que je crains est que, comme tous les sujets vaguement structurants, et donc politiquement sensibles, les journalistes nous donneront la preuve de leur grand courage en ne faisant aucune enquête, ou en ne les publiant pas, sur cette nouvelle méthodologie politique.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0