Accueil > le blog machin > Carnet du jour - 18/01/08

Carnet du jour - 18/01/08

vendredi 18 janvier 2008, par machin

La Croix : Télé-publique, comment vivre sans pub ?

Dans ce contexte, des voix inattendues s’élèvent pour défendre la nécessité de maintenir la publicité sur France Télévisions. Comme Jean Labib, producteur estimé (La Bataille d’Alger, Camarades, il était une fois l’histoire du communisme français) qui affirme : « Le service public à la française s’est structuré autour de la publicité. Il n’a pas subi de dommages collatéraux. Diffuser du Brecht à 20 h 50, c’est possible sur Arte ! »

Même Bernard Pivot revient sur son premier élan : « Je me suis vite ravisé. N’est-ce pas trop tard ? N’est-ce pas trop complexe ? En plus, je me demande ce que signifie une télévision sans pub pour les jeunes générations. Quoi qu’on puisse en penser, elle fait partie intégrante de leur univers. » Le père d’« Apostrophes » redoute aussi que cette mesure « entraîne davantage les jeunes du côté de la télévision commerciale et accentue le fossé générationnel entre le service public et le privé. »

Encore plus surprenante, la réaction de Louis de Broissia
 [1]
, sénateur UMP de Côte-d’Or et rapporteur de la commission des affaires culturelles sur le budget des médias au Sénat : « Je suis extrêmement surpris et peu convaincu par cette idée. Je compte bien la faire évoluer. En l’état actuel, il est impossible de trouver un mode de financement pour remplacer les recettes publicitaires. Or, je ne peux me résoudre à une télévision publique sans moyens et sans influence… »


Le Figaro Magazine : enquête sur la gestion de ‹‹ Bertrand le Magnifique ››

Sous l’ancien maire Jean Tiberi, les directions de la Ville avaient à leur disposition en 2000 : 125 berlines, 638 citadines, 873 camionnettes, 177 triporteurs, 69 poids lourds, 256 mobylettes, scooters et motos et 244 bicyclettes. Aujourd’hui, en 2007, les mêmes directions ont à leur service : 114 berlines (- 11), 650 citadines (+ 12) 1 255 camionnettes (+ 382), 403 triporteurs (+ 226), 52 poids-lourds (- 17), 363 deux-roues motorisés (+ 107) et 230 bicyclettes (+ 6). Ces chiffres confirment des informations que nous avions recueillies parmi le personnel des chauffeurs de la Mairie : les chefs de services ou de bureau ne roulent plus en voiture de tourisme mais en citadine, camionnette ou scooter.

Toute la question est : à qui sont les 6 vélos en plus ? Baupin a eu un vélo de fonction ? Ou contassot, pour remplacer celui qu’il a cassé en 2001 ?

Notes

[1Egalement membre du Conseil d’Administration du groupe France Télévision, représentant l’Etat.
Pourquoi donc ne pas le mentionner ici, alors que cette citation n’en prend que plus d’importance encore ?

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0