Accueil > le blog machin > Carnet du jour - 08/02/08

Carnet du jour - 08/02/08

vendredi 8 février 2008, par machin

- une candidature qui vaut bien une fermeture des frontières. même si on est pas d’accord.
NY Coste : Dear John

 

- ce que j’aime bien avec Apathie, sur Canal comme sur son blog, c’est qu’il ne ménage ni sa peine, ni son énergie … ni son ton quand il a quelque chose à dire :-)

Ainsi lorsqu’il répond à Rama Yade qui s’indigne de l’absence de morale :

Il n’y a plus de morale, personne ne recule devant aucune bassesse, aucun scrupule, personne n’a rien appris

(Non, elle ne parle pas de Sarkozy, même si les évènements de ces derniers mois - et l’épisode exemplaire du style - pouvaient le laisser penser).

qui porte la responsabilité de la situation ? Celui qui fait ses choses inédites ? Ou ceux qui les relatent ? Parler de la vie privée d’un homme public ne correspond pas forcément, ni chez moi ni chez beaucoup de journalistes, à une irrépressible envie. Dans l’échelle de l’importance qu’ont toutes choses, mariage et remariage, divorce et sms, bisous et bijouterie, ont un intérêt moindre que l’augmentation des petites retraites, la capitulation devant les taxis, la presque capitulation devant les débits de tabac, le déficit budgétaire ou, fin du fin, la prochaine probable future bombe nucléaire iranienne. En même temps, le journalisme est un métier, pas un passe temps. Ce qui se produit doit être restitué. Par exemple, quand un président de la République célibataire visite Eurodisney au bras d’un top model qui chante, c’est fatalement, indubitablement, une information. En France, un seul organe de presse a choisi de passer ce fait sous silence. Ce n’est pas lui, professionnellement, qui a eu raison. A partir de là, la machine s’est emballée. La love story a été couverte, largement couverte, d’autant plus largement couverte que le principal acteur lui même a encouragé la presse à le faire. Pour ne prendre que des exemples récents, quand le président visite le site sidérurgique de Gandrange, lundi, il évoque par périphrase son mariage survenu deux jours et quand il est à La Rochelle, le mardi, pour le train supersonique d’Alsthom, il dit son amour de l’Italie. Mettre un sou dans la machine tous les jours n’est pas le meilleur moyen de la calmer.

Jean Michel Apathie : Le charognard vous salue bien

ça dépote :-)

 

- Peut être le plus grand courage moral de ces trente dernières années
Ca c’est de la propagande, à écouter-voir, d’un universitaire américain, sur les différences entre Clinton et Obama.
(attention, long, et en anglais, of course) (via le blog du Richard Hétu)

 

- Quand les douaniers sont plus dangereux que les hackers

Fouille, et parfois confiscation, des ordinateurs, téléphones, lecteurs mp3.

"It’s one thing to say it’s reasonable for government agents to open your luggage," said David D. Cole, a law professor at Georgetown University. "It’s another thing to say it’s reasonable for them to read your mind and everything you have thought over the last year."

C’est une chose que dire qu’il est raisonnable pour les fonctionnaires d’ouvrir vos bagages.
Mais c’en est une autre que de dire qu’il est considéré comme acceptable qu’ils lisent vos pensées et tout ce à quoi vous avez pensé dans les 12 derniers mois.

Vivement que l’Amérique de Mr Bush se termine.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0