Accueil > le blog machin > Ca leur arracherait la gueule de le dire …

Ca leur arracherait la gueule de le dire …

jeudi 17 avril 2008, par machin

La CNAF annonce dans la journée un changement dans les allocations familiales. Concrètement, avant :
- à 11 ans, l’Etat augmentait 33€ par enfant par an
- à 16 ans, nouvelle augmentation de 60€ par an

Au total, entre 11 et 18 ans, l’Etat versait donc 4200€ aux familles nombreuses.

Avec le nouveau système, plus de revalorisation à 11 ans, une seule à 14 ans, directement à 60€.
Donc sur la même période, la revalorisation des allocations est de 3600€.

Soit une baisse de 600€ sur une période de 7 ans pour les familles. Soit 85€ par an, 7€ par mois.

Quel problème à assumer une baisse de 7€ par mois au nom de la juste réduction des déficits ? Pas de quoi fouetter un chat en soi, mais un sacré problème dans un contexte de rigueur dissimulée, et de hausse des prix généralisée.

Nadine Morano en a un, visiblement, puisqu’au journal de France 2 hier soir, elle a soutenu mordicus qu’il n’y avait pas de baisse des allocations, mais un "redéploiement". Il est vrai qu’elle fait partie de ces politiques qui ne manquent jamais d’air pour dire des conneries plus grosses qu’elle, et qu’elle est toujours prête à prendre les français pour des cons pourvu que ça soit payant pour elle.

Mais pourquoi ?
Pourquoi est-ce si dur de dire au Français : oui, on réduit les allocations, 7€ par enfant & par mois, oui c’est nécessaire.

Ah oui, c’est vrai … il ne faut pas parler de rigueur, c’est sale, ça fait tache sur le CV de notre zident bien aimé.

Donc on réduit les dépenses de l’Etat partout, mais attention, c’est pas une baisse, mais un "redéploiement", sisi, et d’ailleurs c’est pas notre faute, mais celle des députés, puisque ça a été débattu à l’assemblée et qu’ils étaient d’accord.

Et puis également parce que, encore une fois, ça fait tache face à la réduction d’impôt de 15 milliards d’euros pour les plus favorisés, décidée alors que tout allait encore bien. Même en étant nécessaire, cette réduction est de moins en moins juste.

Et puis enfin, accessoirement, ça serait donner raison, retrospectivement, au cher ennemi de notre zident bien aimé, comme le dit si bien Pierre Luc Séguillon : “François Bayrou avait annoncé que les engagements inconsidérés de Nicolas Sarkozy conduiraient à la banqueroute. Les faits lui ont malheureusement donné raison.

Ils accumulent les bourdes de communication, l’un disant oui, le second je ne sais pas, le troisième non, forçant notre zident bien aimé à trancher ;
Ils réforment - pardon, dégraissent le mammouth - à tour de bras, sans donner aucun espoir que c’est pour un mieux ; ils dégraissent, point barre ;
Ils s’attaquent, avec des mesures comme celle-ci, directement à leur électorat type ;
Mais jamais ne parlent franchement à la France, lui disant sans fausse honte : oui, le pays doit se serrer la ceinture pendant quelques temps, oui les temps sont durs ; préférant une hypocrite méthode coué à la Morano : “Non, ce n’est pas une réduction, c’est un redéploiement”, visiblement convaincus que les français sont non pas des cons, mais des demeurés finis.

Ils donnent l’impression de tout faire, de manière (j’espère) inconsciente pour lancer un Mai 08 à l’occasion du 40e anniversaire de 1968 … gniiii ?

P.-S.

vous avez remarqué que, depuis que les différentes matières premières - que nous importons majoritairement - ont augmenté, notre zident bien aimé ne peste plus contre l’euro fort ?

Parce que si l’euro était au niveau qu’il souhaitait il y a dix mois à peine, ce n’est pas une inflation de 3% dont on parlerait, ni d’un litre d’essence à 1,5€ …

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0