Accueil > le blog machin > Abracadabrantesque !

Abracadabrantesque !

mercredi 23 avril 2008, par machin

C’était le 1er avril, mais pourtant pas un poisson : Cécile Petit, déléguée interministérielle à la sécurité routière, évoquait deux idées pour améliorer la sécurité routière :
- port obligatoire d’un gilet fluo
- inscription de la plaque d’immatriculation sur le gilet (voir une photo)

en prenant exemple sur la Colombie (!!!) pour justifier ces mesures.

Cécile Petit : gilets fluos

Aujourd’hui, c’est par l’excellent Moto Magazine que l’on apprend qu’elle envisage sérieusement d’imposer le gilet fluo, pour lutter contre la hausse de 10% des accidents en deux-roues. Ahem :

Les causes des accidents, selon elle :
- la vitesse (évidemment, c’est le coupable facilement désigné)
- l’alcool
- la prise de risques inconsidérée

C’est une évidence : les gilets fluo répondent à ces trois grandes causes, incontestablement. N’en ayons pas le moindre doute !

Les accidents seraient particuliers, selon elle, dans trois régions :
- l’Ile de France (25% du nombre totale des deux-roues)
- PACA, où le casque serait moins porté
- Corse, où les motards rouleraient comme des fous, et les infrastructures dangereuses.

C’est une évidence : les gilets fluo répondent à ces trois grandes particularités, incontestablement. N’en ayons pas le moindre doute !

Non seulement le gilet fluo ne répond ni aux principales causes identifiées (par la DSCR), ni aux particularités locales, mais c’est également un "coup médiatique" sur la question de la visibilité des deux-roues, qui renvoie à la même question que lors du débat sur les feux de jour : plutôt que régler le problème de vision des conducteurs (histoire de gros €€), on rajoute des artifices colorés.

Il y a un peu plus d’un an, j’avais rencontré Cécile Petit, elle m’avait dit qu’il faudrait porter les efforts sur les équipements, sous-utilisés en France.
Elle oubliait à cette occasion la demande répétée de la FFMC de faire passer la TVA sur les équipements de sécurité à 5,5% (moto ou voiture) pour justement favoriser leur utilisation.
Il s’agissait bien évidemment de porter les efforts sur les équipements de protection, blouson, coques (quasi inexistantes en France), chaussures montantes, gants (!!!).

Encore une fois, la Sécurité Routière fait de la comm’, est-ça son job maintenant ? :

- en faisant porter une mesure choc par les particuliers, ce qui évite à l’Etat de se positionner sur ses propres faiblesses : la formation, les infrastructures, la fiscalité, …
- en annonçant une mesure "choc", qui assure de la communication, au détriment d’un travail de fond avec les fabricants pour intégrer directement les éléments de sécurité dans les vêtements (trop de blousons qui n’intègrent pas encore de bandes réfléchissantes, ou les fabricants de casques qui les fournissent à part)
- encore une fois, on vise la communication, au détriment des mesures de fond à long terme

Au moment des feux de jour, Nikolaz avait publié ce dessin dans MotoMagazine, la connerie politique nous y ramène direct.

De toutes les façons … avez-vous bien écouté l’interview ci-dessus ?
Si oui, vous aurez noté que l’objectif ultime n’est pas de réduire l’accidentologie, ou même les conséquences physiques de l’accident, mais bel et bien "une meilleure lisibilité de la plaque elle-même" … pour les radars, bien sûr.

Rien pour l’accidentologie, tout pour le portefeuille.
Encore une rupture, une de plus.

1 Message

  • Abracadabrantesque ! Le 24 avril 2008 à 12:15, par Grardchris

    C’est vrai que le gilet fluo va empêcher les gens de rouler bourrés, les faire aller moins vite et d’une manière générale empêcher les accidents !

    Ca devient tout et n’importe quoi en ce moment les idées de "notre" gouvernement !!

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0